Still lives

L’hiver est propice à peindre en intérieur des still lives : les pommes du jardin, le papier et les drapés sont autant d’objets ordinaires et offrent inspiration et sujet à méditation. La lumière réécrit les couleurs d’une façon surprenante et riche. J’aime tenter d’en retranscrire toutes les nuances. Les still lives ou « natures silencieuses » sont un sujet inépuisable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *